Nos coups de cœur de la Saint-Valentin

Février c’est le mois des amoureux, mais en 2021, une date avec un.e inconnu.e le 14 février, c’est non! Vous fêterez donc une belle Saint-Valentin romantique au restaurant cet été (on l’espère), mais d’ici là, je vous propose cinq de mes films d’amour francophones préférés à regarder chez vous. Pour une énième Saint-Valentin avec l’élu.e de votre cœur, une soirée entre colocs ou un Netflix & chill seul.e avachi.e dans votre canapé sous couvre-feu, ces films sauront faire de votre soirée un moment garanti de pur plaisir!


L’Arnacoeur (Pascal Chaumeil, 2010)

Réalisée par Pascal Chaumeil, cette comédie mélange humour, tendresse, passion et mensonge. Le travail d’Alex (Romain Duris), c’est briseur de couple. Accompagné de sa sœur (Julie Ferrier) et de son beau-frère (François Damiens), il est engagé par des mères, des frères et des meilleures amies pour mettre fin à des relations. La seule règle: il n’agit que si la femme est malheureuse. Par ses talents de comédien charmeur, Alex séduit ces femmes et réussit à tous les coups son mandat. C’est lorsqu’un père lui donne dix jours, le temps qu’il reste avant son mariage, pour briser le couple de sa fille (Vanessa Paradis) folle amoureuse de son fiancé, que son travail se complique.

Source photo : Cinoche.com


Les faux tatouages (Pascal Plante, 2018)

Un amour d’été montréalais, de la musique, des scènes intimes...la création de Pascal Plante sait faire pleurer, rire et donne envie de tomber amoureux. Le soir de son anniversaire, Théo (Anthony Therrien), un garçon timide et introverti, se fait aborder par Mag (Rose-Marie Perreault), une jeune femme énergique et directe. Après une nuit parfaite passée ensemble, un amour puissant se développe entre les deux jeunes qui souhaitent passer du temps ensemble, mais sans se presser. C’est lorsque Théo apprend à Mag qu’il quitte la ville deux semaines plus tard, que les jeunes amants décident de profiter de leur été au maximum, sans en perdre une minute et en ne se préoccupant plus de l’avenir.


Source photo : Cinoche.com


Un bonheur n’arrive jamais seul (James Huth, 2012)

Une belle comédie drôle, mais émouvante, mettant en scène Sophie Marceau et Gad Elmaleh, des icônes de la comédie française. Sacha est pianiste de jazz. 30 ans, locataire d’un appartement complètement désordonné, absolument répugné par les enfants, couvé par sa mère, Sacha vit de musique, de soirées, de coups d’un soir et de quelques mandats dans la pub pour payer son loyer. Il rencontre alors Charlotte, une femme magnifique aux allures chic, mais d’une maladresse sans égal. Mère de trois enfants de pères différents, elle mène sa barque grâce à l’argent de son ex-conjoint, le patron de Sacha. La rencontre de ces deux personnages entraîne une histoire d’amour passionnelle, imparfaite, pleine d’embûches et de gaffes, mais où l’amour pour l’autre l’emporte toujours.

Source photo : Ciné-feuilles


Le trip à trois (Nicolas Monette, 2017)


Drôle, touchante et agrémentée d’une touche féministe, la comédie de Nicolas Monette raconte l’histoire d’Estelle (Mélissa Désormeaux-Poulin), une femme proche de la quarantaine, statisticienne, emprise dans une routine et une relation sans saveur avec son mari (Martin Matte) et sa fille. C’est lorsque sa sœur et ses amies lui font remarquer qu’elle vit une vie plate, sans intérêt, qu’elle est coincée et qu’elle ne fait rien pour elle-même, qu’Estelle décide de sortir de sa zone de confort. Aidée de ses acolytes, elle se lance dans la planification d’un trip à trois, son fantasme récemment découvert, certaine que cette expérience brisera la glace et lui permettra de s’épanouir dans sa vie privée et professionnelle.

Source photo : Cinoche.com


La délicatesse (David Foenkinos, 2011)


Tirée de son livre, cette comédie réalisée par David Foenkinos réinvite l’histoire d’amour et s’éloigne des clichés, en prenant bien soin de ne rien oublier sur son passage. Après le décès tragique de son mari dont elle est éperdument amoureuse, Nathalie (Audrey Tautou) traverse son deuil avec force et tristesse. Soutenue par sa meilleure amie, elle réussit à surpasser sa douleur, mais se terre dans son travail pour combler le vide. Elle ne sort plus, ne voit plus personne et s’efforce d’échapper aux tentatives de séduction de son patron, jusqu’au jour où elle embrasse un collègue, Markus (François Damiens) spontanément, sans bien savoir pourquoi. De ce baiser s’ensuit une histoire d’amour touchante et subtile, réunissant parfaitement les caractères et histoires de vies bien particulières des deux amants.

Source photo : Allociné


Bonne écoute !



43 vues0 commentaire