Les lauréats du Festival Émergence de Montréal, un an plus tard !

Il y a un an jour pour jour la deuxième édition du Festival Émergence de Montréal était lancée. Ayant lieu virtuellement du 15 au 18 avril 2021, plusieurs conférences, un speed meeting, la première de film Lorsque le cœur dérange de Philippe Cormier et finalement, notre fameux Gala Émergence ont eu lieu. C’est lors de cette dernière cérémonie que les lauréats des différentes catégories ont été annoncés : Grand prix du jury, Meilleur court-métrage documentaires, Meilleur court-métrage fiction, Meilleur court-métrage expérimental et Meilleur court-métrage animation. Vous avez ensuite pu apprendre à connaître ces incroyables humains lors de notre série d’articles Entrevues avec les gagnants, et voici où ils en sont aujourd’hui, un an plus tard…


Rafaël Beauchamp - Meilleur court-métrage fiction

« Je termine le tournage de mon premier court-métrage financé dès la fin du mois de mars, et j'entame la post-production pour que le film soit terminé autour du mois de juillet. Ça s'appelle Les battues, c'est un thriller rural inspiré de la nouvelle vague sud-coréenne qui critique ceux qui s'approprient les drames des autres. Je suis super chanceux, car je suis entouré d'une équipe formidable et dévouée qui croit beaucoup au projet, donc c'est rassurant et galvanisant pour la suite des choses! L'équipe de h264 distribution s'occupe de la vie du film en festival, et on vise une sortie en automne 2022. De plus, je développe présentement un court-métrage de docu-fiction sur l'univers coloré et éclectique du karting, et je suis en attente de réponse pour du financement pour un premier long-métrage de fiction, que j'ai déposé au programme Talents en vues de Téléfilm Canada. Je tends beaucoup de perches et j'espère avoir des réponses positives! »

- Rafaël


Alexandra Sabourin - Meilleur court-métrage expérimental

Source photo : gracieuseté Alexandra Sabourin


« C’est fou de penser que ça fait déjà un an que j’ai participé au festival! Depuis ce temps, bien des choses ont changé pour moi. Je vis présentement à Toronto où je poursuis un programme de danse universitaire. La première session fut assez éprouvante puisque que j’ai dû laisser derrière moi plusieurs aspects de ma vie qui m'étaient familiers pour développer un mode de vie dans un nouvel environnement. Après beaucoup de réflexions, j’en suis venue à la conclusion de faire la paix avec l’incertitude du future dans le domaine artistique en me concentrant sur ma passion pour la danse. Je déguste chaque moment de mon processus d’apprentissage dans cette belle ville que j’apprends aussi à découvrir. Je garde l’esprit ouvert pour les opportunités qui s'offriront à moi dans le domaine des arts! »

- Alexandra


Nicolas Bellemare - Meilleur court-métrage animation

Nicolas travaille actuellement sur un nouveau court-métrage d'animation intitulé : Les aveuglés, un projet qu’il considère plutôt ambitieux par sa longueur de 20 minutes, son exigence technique, mais aussi ses thématiques. Il s’agit d’un film parlant de la politisation des médias et de la polarisation du débat public. Qui sait, nous aurons peut-être la chance de le visionner dans les prochaines années au Festival Émergence de Montréal !