top of page

Les Golden Globes : une organisation controversée

Après les dernières années passées sous le thème de la controverse et une 79e édition dans la sobriété, les Golden Globes font un retour sur nos écrans pour célébrer leur 80e anniversaire. C’est une cérémonie qui se veut à la diversité qui nous a été présentée. En voici un bref résumé, en plus de la controverse qui l’entoure.


2021 : Diversité inexistante


Au début de l’année 2021, ce fut rendu public que parmi les 86 membres de l’Hollywood Foreign Press Association (HFPA), parmi ces 86 membres, aucun d’entre eux était noir(e). Ce rapport a été produit suite aux maintes années où plusieurs artistes noir(e)s qui, selon les critiques, allaient gagner des prix, ou du moins mis en nominations lors des grandes soirées étaient complètement ignorés par l’association.


Quelques mois plus tard, un des membres les plus anciens de l’organisation, Philip Berk a été expulsé de l’organisation suite à l’envoi de courriels racistes sur le mouvement Black Lives Matters. Berk avait déjà été accusé en 2018 par Brendan Fraser d’agression sexuelle sur ce dernier, raison pourquoi Fraser n’était pas présent à la cérémonie du 10 janvier dernier malgré sa nomination pour son rôle dans The Whale. Suite à son renvoi, l’organisation a voté pour une réforme, avec une addition de plus de 20 membres en 2021, avec une augmentation de 50% de son nombre et un assouplissement des différentes règles d’admissibilité pour entrer dans l’organisation.


Suite aux différentes controverses, quelques acteurs et actrices ayant précédemment gagné des trophées les ont renvoyés à l’organisation, en signe de protestation envers le traitement des membres de son organisation. Mark Ruffalo a aussi exprimé sa déception envers l’association sur son compte Twitter.


2022 : Sobriété au rendez-vous


Après les différentes controverses entourant l’organisation, il fut annoncé par NBC que le grand réseau télévisuel américain ne diffuserait pas la 79e édition du gala. Ne tâchant pas de trouver un réseau sur lequel diffuser son réseau, la HFPA a annoncé qu’elles tiendraient tout de même une édition de manière plus sobre, en publiant les gagnants au fur et à mesure que la soirée avançait sur ses réseaux sociaux.


Lors de cette soirée, MJ Rodriguez repart avec le trophée de la meilleure actrice pour un rôle dans une série dramatique, faisant d’elle la première personne trans à gagner un prix lors de la prestigieuse soirée.


2023 : Une ère de renouveau


Lors de la 80e édition, Jerrod Carmichael, un humoriste et acteur américain a assuré la lourde de tâche qu’est l’animation de cette soirée, pour son retour sur les petits écrans, cette fois-ci à NBC. L’animateur ne se gêne pas pour remettre en question sa place à l’animation, en mentionnant qu’il a été engagé uniquement parce qu’il était noir.Plusieurs autres piques ont été faites envers l’HFPA par Carmichael.

Jerrod Carmichael lors de la 80e cérémonie des Golden Globes.


Ce fut une soirée avec peu de surprise qui se déroula au Beverly Hilton, avec Steven Spielberg qui repart avec le trophée du meilleur film dramatique pour son oeuvre autobiographique The Fabelmans tandis que Michael McDonagh rapporta chez lui le trophée du meilleur film musical ou comédie pour The Banshees of Inisherin. Guillermo del Toro remporte quant à lui le prix du meilleur film d’animation pour sa vision de Pinocchio et Santiago Mitre celui du meilleur film en langue étrangère pour Argentina, 1985.



18 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Kommentarer


bottom of page