top of page

Le true crime dans nos écrans québécois

Les trois dernières années ont été importantes pour les séries et films de true crime. L’engouement est devenu rapidement une tendance sur Tiktok : les créateurs de contenus composaient des vidéos informatives sur différents meurtres et fais divers. Dans cet article, je vous présente comment le true crime s’est aussi imposé dans nos écrans au Québec.


C’est quoi le true crime?

Le true crime, ou le documentaire criminel au Québec, était avant tout un sujet en littérature et s’est maintenant répandu dans de nombreux médias : films, séries, balados, vidéos YouTube, Tiktok, etc. Ce qui le différencie à d’autres genres, comme les thrillers ou les drames policiers, c’est qu’il se base sur des faits vécus. Les personnages sont basés sur des vrais meurtriers et victimes, ce qui peut rendre les adaptations insensibles aux familles de ces dernières. En soi, le true crime est populaire parce qu’il permet aux spectateurs d’avoir les faits exacts de certains évènements, et surtout parce qu’il permet de voir le monde sous la vision de meurtriers.

Source photo :Netflix

Les films québécois de true crime


Confessions de Luc Picard

Source photo : Confessions


Sorti dans nos salles en juillet 2022, Confessions est le plus récent film de Luc Picard, qui nous a aussi offert Babine (2008). Dans cette œuvre, nous suivons l’histoire d’un des plus grands tueurs à gages de l’histoire du Québec, Gérald Gallant, au travers de ses nombreux crimes. Affilié aux Hells Angels, l’organisation criminelle la plus grande du Québec, il compte à son actif plus de 30 crimes. L’un des premiers films de ce genre au Québec, il cumule des recettes de 1 000 000 $ seulement quelques semaines après sa sortie au cinéma.

Crépuscule pour un tueur de Raymond St-Jean

Source photo : Radio-Canada


Dans nos salles en mars, ce film de Raymond St-Jean illustre l’histoire de Donald Lavoie, un tueur à gages pour le clan des frères Dubois à Montréal. Ce groupe du crime organisé était la plus importante organisation criminelle des années 50 aux années 80, ayant comme rival la mafia montréalaise. C’est en 1981 que Donald Lavoie admet avoir participé à 27 meurtres pour la famille Dubois et avoir consacré près de 12 ans à ce groupe. Avant son témoignage, le clan était presque impossible à infiltrer. Nous attendons avec impatience la sortie de Crépuscule pour un tueur, un film décrit par son réalisateur comme « noir ».


Mafia Inc. de Podz

Source photo : Mafia Inc.


Sorti en 2019, Mafia inc. est basé sur le livre Mafia inc. : grandeur et misère du clan sicilien au Québec d’André Cédilot et d’André Noël. Bien qu’il soit un film de fiction, il relate le livre qui lui dévoile l’histoire derrière l’empire de la mafia montréalaise de Nicoló et Vito Rizzuto. Le clan Rizzuto est l’une des plus grandes puissances du crime organisé en Amérique du Nord. Malgré qu’il ne se catégorise pas comme un film de true crime, cette œuvre de Podz met en lumière l’histoire du groupe criminel le plus influent au Québec.


Octobre de Pierre Falardeau

Source photo : Octobre


C’est durant la crise d’Octobre en 1970 que le Front de libération du Québec enleva le ministre du travail et de l’immigration, Pierre Laporte, devant sa demeure à Montréal. Dans ce film, Pierre Falardeau nous plonge dans ce moment de crise avec les ravisseurs du premier ministre. Le FLQ prônaient les actions violentes pour réaliser l’indépendance du Québec lors des années 60 et 70. Responsables de plusieurs crimes, majoritairement des attentats, le Front de libération du Québec a malgré tout marqué l’histoire politique québécoise.


Moïse : l’affaire Roch Thériault de Mario Azzopardi


Cette œuvre de Mario Azzopardi relate l’histoire du dirigeant de secte et criminel, Roch Thériault (Moïse). Dans ce film, une travailleuse sociale entreprend une enquête sur la commune dirigée par Thériault. C’est entre 1977 et 1989 qu’il gère sa secte et c’est au courant de ces années qu’il commet plusieurs crimes, entre autres de la maltraitance auprès d’enfants et des meurtres de ces disciples. En 2003, le film gagne le prix Génie du meilleur scénario. Moïse : l’affaire Roch Thériault met en images les horreurs qu’ont vécu les disciples endoctrinés de Thériault durant les années actives de sa secte.



Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page