FAUVE: L’IMMENSITÉ D’UN COURT-MÉTRAGE


Jérémy Comte, réalisateur. source: radiocanada.ca


une entrevue avec le cinéaste Jérémy Comte.

par Luka Provost.


Luka: Salut Jérémy. Premièrement, je me demandais si tu pouvais expliquer un peu, à ceux qui n’ont pas vu ton film Fauve, l’histoire de celui-ci ainsi que tes inspirations, s’il y en a, dans la création de ce court-métrage.


Jérémy: Oui. Fauve raconte l’histoire de deux garçons, en région, qui entrent dans une joute de pouvoir un peu malsaine. Finalement, les choses vont un peu trop loin et on arrive à un point de non-retour irréversible. Tout cela prend place dans un univers et une nature qui est très grandiose.


L: Ça laisse du suspense tout ça. Comment ça a fonctionné pour la course aux Oscars? Tu devais inscrire ton film?


J: Dans le fond, Fauve a été dans plus de 150 festivals et a remporté environ 90 prix. Quand tu gagnes un prix dans un certain festival, ton court-métrage est éligible à la course aux Oscars. Notre tout premier prix, c’était au festival Regard.


L: Ah oui, le festival Regard, ok!


J: Oui. Donc lorsque tu es dans la longue liste pour les Oscars, qui comporte environ 150 films, tu as au moins gagné un prix dans un des festivals éligibles à cette liste, ce qui n’est pas rien. Ensuite, c’est un vote des membres de l’Académie, pour passer à la courte liste. Puis aux nominations, les cinq courts-métrages sélectionnés.


L: C’est quand même quelque chose hein! C'était en quelle année?


J: La 91e des Oscars… c’était donc en 2019!


L: D’accord, donc ça fait pas très longtemps! Est-ce que de ton côté tu avais une préparation à faire de ton côté? J’imagine que tu avais une grande équipe avec toi.


J: Dans le fond, c’est un long processus, oui! La première du film était en 2018, donc un an avait passé, à présenter Fauve dans plusieurs festivals. C’est sûr que j’étais bien entouré à ce moment-là, il fallait établir une stratégie. Un peu après, on a engagé quelqu’un en PR pour nous aider avec les entrevues, etc. C’est très technique.


L: Ah ok, ça prend de l’ampleur rapidement. Je ne savais pas ça, c’est super intéressant. Je me demandais aussi, es-tu satisfait du rayonnement de ton film ici, au Québec, ainsi qu’outre-mer?


J: Je suis très fier, il y a eu une très belle couverture médiatique ici. Nous avons été nommés aux Prix Écrans aussi. Il y a eu un bel engouement autour du film, les gens m’en parlent encore. Je suis super reconnaissant, ça m’a ouvert beaucoup de portes. À l’international, il a été dans tellement de pays. On a même réussi à le mettre en ligne, avec l’aide de Vimeo qui ont été très productifs et compréhensifs rapidement. On a vendu le film à plusieurs services de location en ligne aussi. Je ne changerais rien, je suis très très content.


L: Tant mieux, ça fait plaisir à entendre. Ma dernière question pour toi: j’ai cru comprendre que tu avais un horaire assez chargé par les temps qui courent, j’aimerais savoir ce qui t’anime en ce moment, quels sont tes projets pour les prochains mois/ prochaines années?

J’espère que la situation sanitaire n’a pas trop affecté tes plans…


J: C’est vraiment excitant ce qui arrive, pour vrai. Je suis présentement en pleine écriture de deux longs métrages. Le premier, je l’écris déjà depuis plusieurs années. Il se passe en partie au Québec et au Ghana. Je co-écris avec un ami qui a vécu son enfance là-bas. J’ai vraiment hâte de le tourner et je suis vraiment très investi. Le second, il se déroule uniquement au Québec. C’est deux projets d’écriture très différents l’un de l’autre, qui me plaisent beaucoup. J’ai très hâte de me retrouver de nouveau sur un plateau de tournage, mais il faut que je prenne le temps dans l’écriture pour que la recherche et l’exploration soient concluantes et solides. Ce sont des gros blocs d'écriture tous les jours, mais c’est ce qui me stimule. Je fais un peu de publicité aussi ces temps-cis, mais j’essaie de me concentrer sur ces deux gros projets-là, qui occupent beaucoup de mon temps.



L: Écoute, je te souhaite de retourner sur un plateau très, très rapidement! C’était réellement intéressant de te parler aujourd’hui, très heureux de t’avoir rencontré.


Affiche du film Fauve. source: H264 Distribution

//


Fauve est disponible sur plusieurs plateformes de vidéo sur demande.