FAUVE: L’IMMENSITÉ D’UN COURT-MÉTRAGE


Jérémy Comte, réalisateur. source: radiocanada.ca


une entrevue avec le cinéaste Jérémy Comte.

par Luka Provost.


Luka: Salut Jérémy. Premièrement, je me demandais si tu pouvais expliquer un peu, à ceux qui n’ont pas vu ton film Fauve, l’histoire de celui-ci ainsi que tes inspirations, s’il y en a, dans la création de ce court-métrage.


Jérémy: Oui. Fauve raconte l’histoire de deux garçons, en région, qui entrent dans une joute de pouvoir un peu malsaine. Finalement, les choses vont un peu trop loin et on arrive à un point de non-retour irréversible. Tout cela prend place dans un univers et une nature qui est très grandiose.


L: Ça laisse du suspense tout ça. Comment ça a fonctionné pour la course aux Oscars? Tu devais inscrire ton film?


J: Dans le fond, Fauve a été dans plus de 150 festivals et a remporté environ 90 prix. Quand tu gagnes un prix dans un certain festival, ton court-métrage est éligible à la course aux Oscars. Notre tout premier prix, c’était au festival Regard.


L: Ah oui, le festival Regard, ok!


J: Oui. Donc lorsque tu es dans la longue liste pour les Oscars, qui comporte environ 150 films, tu as au moins gagné un prix dans un des festivals éligibles à cette liste, ce qui n’est pas rien. Ensuite, c’est un vote des membres de l’Académie, pour passer à la courte liste. Puis aux nominations, les cinq courts-métrages sélectionnés.


L: C’est quand même quelque chose hein! C'était en quelle année?


J: La 91e des Oscars… c’était donc en 2019!


L: D’accord, donc ça fait pas très longtemps! Est-ce que de ton côté tu avais une préparation à faire de ton côté? J’imagine que tu avais une grande équipe avec toi.