DES CINÉASTES QUI LAISSENT LEUR TRACE

C'est du 15 au 18 avril que prendra place la deuxième édition du Festival Émergence, événement mettant en valeur les réalisateurs de 30 ans et moins. L’année dernière, les talents émergents ont pu présenter leurs œuvres et être introduit, pour une première fois, au nouveau public du festival. Certains d’entre eux ont décidé de tenter à nouveau leur chance cette année et ont réussi à se distinguer parmi les cinéastes qui ont soumis leur court-métrage. Voici les trois réalisateurs qui se retrouvent dans la programmation du Festival Émergence pour une deuxième édition consécutive.


ANTHONY COVENEY

Gagnant du prix du Meilleur court-métrage de fiction ainsi que le grand prix du Meilleur court-métrage grâce à Fuck les gars, Anthony Coveney retrouve le Festival Émergence avec un film qui se distingue de son projet précédent. Le court-métrage qui sera présenté lors des festivités, Qui part à la chasse, met en scène deux adolescents influencés par une fille pour laquelle ils sont tombés sous le charme. L’esprit de compétition au sein de l’histoire et la relation entre les trois personnages créent une force puissante qui absorbe le spectateur. Malgré les différences entre les deux films, Anthony Coveney revient en force avec un court-métrage tout autant captivant que le premier.

Photo tirée du film Qui part à la chasse de Anthony Coveney


CHLOÉ SIROIS

Alors que Chloé Sirois a remporté le prix du Meilleur court-métrage expérimental de la première édition, la réalisatrice se retrouve à nouveau dans la programmation du festival mais, cette fois-ci, avec une œuvre de fiction, Morceau par morceau. Le film mène à la rencontre d’une jeune protagoniste qui nous interpelle par une sensibilité particulière. C’est la première fois que le public du Festival Émergence sera introduit à une fiction plus traditionnelle de la jeune cinéaste avec une histoire qui permet une distinction claire entre ce projet et son dernier court-métrage, Le Spectacle. Rassurez-vous : la touche soignée de Chloé à la réalisation se transcrit toujours aussi bien à l’écran, avec le soutien d’une direction artistique encore une fois impeccable et marquante.

Photo du tournage du film Morceau par morceau de Chloé Sirois


JULIEN FALARDEAU

Réalisateur du court-métrage De sang et d’urine, Julien Falardeau marque son retour au Festival Émergence avec un autre documentaire, 9000 Tours. À première vue, il est facile d’associer les deux films grâce à la présence importante des voitures dans l’environnement filmé. La similitude entre ces projets, toutefois, se trouve à être encore plus importante, puisque le style du cinéaste se démarque vivement dans la façon dont le sujet est documenté au travers d’une lentille sensible au milieu observé. Nous pouvons garantir que, encore une fois, Julien va réussir à charmer le public du festival grâce à un film qui nous plonge passionnément dans ce que beaucoup de gens peuvent considérer comme étant l’inconnu.

Photo tirée du film 9000 Tours de Julien Falardeau


DE RETOUR EN AVRIL

Le public pourra retrouver avec joie ces trois cinéastes talentueux qui prouvent, encore une fois, qu’ils ont leur place dans l’industrie du cinéma québécois.


Rendez-vous ici pour découvrir les cinéastes qui font leur début avec le Festival Émergence cette année.


65 vues0 commentaire