Denis Villeneuve, bijou national

Depuis maintenant plusieurs années, Denis Villeneuve est un nom qui est sur toutes les lèvres. Ses succès comme Prisoners, Blade Runner 2049, Arrival et plus récemment Dune, ont permis à Villeneuve de se tailler une place de choix dans l’élite hollywoodienne. Avec 10 nominations pour Dune à la prochaine cérémonie des Oscars, voici un retour sur la carrière du maintenant célèbre réalisateur québécois.


Des débuts remarqués


Après avoir gradué du baccalauréat en cinéma en 1992 à l’UQAM, Villeneuve a réalisé plusieurs vidéoclips pour des artistes québécois, dont le groupe Beau Dommage. Ses vidéos ont remporté plusieurs prix lors de différentes cérémonies. Depuis, il n'a réalisé aucun autre clip musical soulignant que la musique devrait être laissée à l’imagination.


Son premier long-métrage, Un 32 Août sur Terre, mettant en vedette Pascal Bussières, était le film qui a représenté le Canada pour l’Oscar du meilleur film en langue étrangère en 1999, mais n’a malheureusement pas été nommé. De plus, le long-métrage faisait partie de la sélection officielle Un Certain Regard, au Festival de Cannes en 1998, lui permettant de se créer un nom en tant qu’artiste.

Photo tirée d’Un 32 août sur Terre. Source photo : https://www.allocine.fr/personne/fichepersonne-2358/photos/detail/?cmediafile=21412780


Introduction à l’international


Présenté pour la première fois à la Quinzaine des réalisateurs au Festival de Cannes en 2009, Polytechnique marque l’entrée sur le marché international pour Denis Villeneuve. Ce long-métrage qui porte sur la tragique tuerie de la Polytechnique en 1989 a semé la controverse, particulièrement au Québec pour sa représentation des événements. « Pour faire le film, on avait l’aval des familles et de la Fondation du 6 décembre qui trouvaient que c’était une bonne idée, mais à condition que cela ne soit pas un portrait de tueur. » a mentionné Villeneuve dans une entrevue accordée à La Presse en 2009.


En 2010, la place du réalisateur à l’international s’est confirmé avec Incendies, basé sur la pièce de théâtre du même nom. Après avoir fait sa première dans deux des plus grands festivals de films, à Venise et Toronto, le film a été nommé aux Oscars dans la catégorie meilleur film en langue étrangère. Grâce à Incendies et Polytechnique, Villeneuve a gagné deux années de suite le Prix Rogers du meilleur film canadien, faisant de lui le premier Canadien a remporté le prix deux fois consécutives.

Photo tirée d’Incendies. Source photo: http://www.tasteofcinema.com/2017/7-reasons-why-incendies-is-denis-villeneuves-overlooked-masterpiece/