Étudier les effets spéciaux au Québec

Les effets spéciaux et l’animation t’intéresses, mais tu ne sais pas par où passer pour étudier dans ce domaine? Dans cet article, nous vous présentons les programmes dans lesquels appliquer pour recevoir une formation dans ce domaine.

Source photo: Cégep du Vieux-Montréal Collège Bois-de-Boulogne :Institut Grasset Collège O'Sullivan


Pour les études collégiales et universitaires, plusieurs options s’offrent à toi. Premièrement, une technique d’animation 3D et de synthèse d’images s’offre dans cinq cégeps au Québec, soit le Cégep de Matane, le Cégep du Vieux-Montréal, le Collège Bois-de-Boulogne, le Collège O’Sullivan et l’Institut Grasset. En s'inscrivant dans une technique comme celle-ci, tu apprends à concevoir, modéliser et animer des objets, des lieux et des personnages en 3D pour ensuite les intégrer dans une production 3D. Après avoir gradué, tu peux travailler dans la postproduction, dans l’industrie du jeu vidéo, l’industrie du multimédia, dans les studios d’animation par ordinateur et dans les studios de télévision.



Si jamais faire une technique ne t’intéresse pas, une deuxième option s’offre à toi: le programme préuniversitaire en arts visuels. Accessible dans la majorité des cégeps, le programme en arts visuels te permet d’avoir une formation dans plusieurs types d’arts comme : le dessin, la peinture, la sculpture et les arts numériques (photo, vidéo).

Source photo: Concordia UQAC Université Laval

Malgré que l’un de ces programmes est une technique et l’autre un préuniversitaire, tu peux tout de même continuer ensuite tes études à l’université dans un programme en animation 3D et design numérique dans certaines universités au Québec. L’Université Laval, par exemple, offre le baccalauréat en art et science de l’animation. L’Université du Québec à Chicoutimi offre aussi un baccalauréat en animation 3D et design numérique. Tu peux même faire une entente DEC-BAC entre cette université et l'Institut Grasset, le cégep du Vieux-Montréal et le collège Bois-de-Boulogne si tu t'inscris à la technique d’animation 3D et synthèse d’images. Une entente DEC-BAC signifie qu’après tes 5 ans d’études, tu te retrouves avec un diplôme collégial et un baccalauréat. Un BAC en création 3D en plus de deux concentrations, soit cinéma d’animation et exploration et expérimentation, s’offre à l’université du Québec en Abitibi-Témiscamingue. À l’université Concordia, il y a une mineure et majeure en cinéma d’animation.

Source photo: ESMA Collège Bart


Si aucune de ces premières options ne t’intéressent pas, une autre option s’offre à toi: un AEC, soit une attestation d’études collégiales. À Québec, le Collège Bart a un programme de cinéma et effets visuels qui s’étend sur 3 sessions. À Montréal, l’École supérieure des métiers artistiques donne aussi une formation AEC en cinéma d’animation et en effets visuels. Celle-ci s’étend sur 6 sessions de 15 semaines, donc un peu plus longue que celle du Collège Bart.


Tu veux en connaître plus sur l’industrie des effets spéciaux au Québec? Ma collègue Laurence vous explique dans son article de ce mois-ci comment le Québec est devenu un incontournable dans le monde des effets spéciaux au cinéma dans les dernières années.


Sources:

https://www.monemploi.com/formations/programmes/dec-bac/arts/techniques-d-animation-3d-et-de-synthese-d-images-dec-bac-creation-3d-majeure-ou-creation-de-jeux-video

https://bart.ca/programme/cinema-et-effets-visuels/

https://www.esma-3d.ca/formations/etudier-animation-au-canada/



5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout